Liste de favoris 0 Panier 0

Toutes les infos pour ton achat

Étanchéification des murs extérieurs d'une cave

Étanchéification des murs extérieurs d'une cave

Passons maintenant à l’essentiel! Le cœur à l'ouvrage. Personne n'aime avoir des pieds froids! Pas même ta maison. Nous te montrons, étape par étape, comment tu peux étanchéifier le mur extérieur de ta cave afin de la mettre au chaud et éviter ainsi la moisissure.

Temps de lecture 1 min. Vers l'assortiment «Etanchéification de mur extérieur de cave»

Ce dont tu auras besoin

Creuser une tranchée

01

Dans un premier temps, creuser une tranchée le long du mur de fondation. Ici, Il peut s'avérer utile de louer une mini pelleteuse. Cette tranchée va être ton espace de travail et doit avoir une largeur d'au moins 80 cm. Le talus doit être incliné sur environ 30° pour éviter que des morceaux de terres te tombe dessus. Creuse jusqu'au rebord supérieur de la fondation. Pour le drainage, tu peux encore creuser jusqu'à 30 cm en-dessous mais en aucun cas plus loin, tu mettrais en péril la statique de ta maison!

1ère étape de travail
1ère étape de travail

Étapes préliminaires

02

Si la cause de la charge d'humidité n'était pas encore connue, elle doit être déterminée maintenant. Pour cela, il se peut que tu aies besoin d'un expert. Le besoin ou non d'un drainage dépend du résultat de cette recherche. Nous recommandons un drainage qui te permettra de prévenir ce problème. Enlève sur le mur les irrégularités et les impuretés telles que le crépi qui s'effrite, les restes d'isolant et de peinture au bitume; colmate et lisse au mastic les trous et fissures dans la maçonnerie.

2ème étape de travail
2ème étape de travail

Mur sec

03

Le mur ainsi mis à nu doit sécher entièrement. Dans le cas d'une attaque grave d'humidité, tu dois le sécher mécaniquement avant de continuer. Tu peux appliquer un coulis hydrofuge pour préparer les murs encore légèrement humides.

3ème étape de travail
3ème étape de travail

Étancher la jonction

04

Porte une attention bien particulière à la jonction entre le mur et la fondation. On réalise un joint épais en forme de gorge dans cet angle avec un mortier adapté comme un mortier caoutchouc par exemple pour que l'eau ne puisse pas s'y accumuler et pénétrer.

4ème étape de travail
4ème étape de travail

Aplliquer une sous-couche

05

Il faut traiter les murs absorbants avec une première couche. Pour repousser l'humidité naturelle du sol, il suffit de recouvrir l'intégralité de la surface du mur avec une queue de vache d'une fine couche d'un enduit à pré-couche au bitume et d'une couche d'isolation. En règle générale, une pré-couche et trois couche de couverture avec un enduit isolant au bitume sont nécessaires. Conformément à la norme DIN 18195, le colmatage du mur doit aller jusqu'à 15 cm au moins au-dessus de la limite de la terre. Le support doit être plan.

5ème étape de travail
5ème étape de travail

Conseils

  • Porte des vêtements de protection car le bitume ne peut plus être enlevé des vêtements!
  • Respecte également les instructions du fabricant. Pour protéger les parois de la cave des écoulements d'eau (de pluie par exemple), il vous faut poser des barrières de plusieurs couches collées ou des lés en plastique.

Alternative à l'étape de travail 5

06

Si l'humidité ne vient pas seulement du sol, on passe une couche épaisse de bitume comme protection. Le revêtement au bitume est résistant au sel de déneigement et comble les fissures de jusqu'à 2 mm sans problème grâce à son élasticité. Quand la pré-couche est sèche, passe deux couches de revêtement au bitume polymère modifié épais (KMB).

Il faut que la première couche soit sèche avant de passer la deuxième. Insère un feutre armé entre les couches. Protège les surfaces traités de l'eau de pluie et du gel pendant qu'elles sèchent. L'épaisseur de la couche épaisse sèche de KMB doit à la fin être d'au moins 3 mm, d'au moins 4 mm en cas d'accumulation temporaire d'eau infiltration. La couche épaisse humide nécessaire indiquée par le fabriquant ne doit pas dépasser le double maximum. Sinon, la couche ne sèchera pas correctement Le séchage dure de 3 à 7 jours. Un revêtement épais à 2 composants sèche nettement plus rapidement.

6ème étape de travail
6ème étape de travail

Poser des panneaux isolants

07

Des panneaux isolants spéciaux touchant la terre s'appellent panneaux périmétriques. Ces derniers sont en polystyrène extrudé (XPS). On les colle sur la peau en KMB (bitume polymère modifié épais) ce qui la protège en plus des détériorations par les cailloux pointus ou les racines.

7ème étape de travail
7ème étape de travail

Isolation périmétrique

08

Il existe des panneaux périmétriques équipés de canaux d'évacuation pour l'arrivée d'eau. La plupart du temps, ils sont dotés de filtres en feutre sur la paroi extérieure afin que des particules ne bouchent pas les canaux. Ces panneaux de drainage périmétriques sont autorisées pour différentes profondeurs de montage (jusqu'à 3 ou 6 m).

Ils ne peuvent pas être utilisés en cas d'eau sous pression. Applique un trait et plusieurs points de KMB au dos des feutres comme adhésif. Colle ces derniers décalés les un par rapport aux autres sans laisser d'espace, c'est-à-dire qu'aucun joint croisé ne doit se former. Le collage doit adhérer avant l'étape de travail suivante.

8ème étape de travail
8ème étape de travail

Alternative à l'étape de travail 6

09

Protection mécanique pour le colmatage avec des nappes à excroissances en plastique. Les nappes à excroissance présentent plusieurs avantages en même temps:

  • Les excroissances forment des canaux dans lesquels l'air circule et l'eau entrante s'écoule vers le bas.
  • Ils protègent la couche de bitume des cailloux pointus et des racines.
  • Ils ont par ailleurs le même effet d'isolant thermique qu'un mur de béton de 17 cm d'épaisseur.

9ème étape de travail
9ème étape de travail

Poser des nappes à excroissances

10

On pose les nappes à excroissances en rouleaux avec les excroissances orientées vers la maison. Si une nappe à excroissances doit être posée directement sur un KMB, il ne faut alors utiliser que des nappes autorisées, ces dernières ont en général une couche lisse au dos et un feutre sur la face avant. Elles sont tout simplement mises en place dans la tranchée. Il faut découper des ouvertures avec des ciseaux ou un cutter.

10ème étape de travail
10ème étape de travail

Pose d'angles et de bords

11

Ces nappes se plient facilement aussi afin de mieux recouvrir les coins et les rebords. On raccorde deux nappes en les superposant. Soutient les nappes avec des lattes en bois pour éviter qu'elles tombent jusqu'à ce que la tranchée soit à nouveau comblée. Martèle les rebords supérieurs et fixe-les avec des clous en acier qui disparaîtrons ensuite sous un profilé. Pose ce dernier aussi avec des clous en acier.

Attention: Faire passer le colmatage suffisamment loin au-dessus du sol pour que les clous se trouvent au-dessus de la zone à étanchéifier, sinon de l'humidité les utilisera pour pénétrer à nouveau dans le mur.

11ème étape de travail
11ème étape de travail

Alternative à l'étape de travail 6

12

Tu peux également utiliser des cartons ondulés bitumés: ces panneaux sont bon marché et en fibres naturelles baignées dans le bitume sous haute pression puis durcies. Pose ces panneaux contre le mur et fixe-les avec des lattes jusqu'à ce que la tranchée soit à nouveau remplie. Tu peux découper les ouvertures tout simplement avec une scie égoïne. En haut, un profilé en caoutchouc mousse constitue le raccord. Une fois inséré, il tient tout seul.

12ème étape de travail
12ème étape de travail

Les sujets qui peuvent également t'intéresser

Vers le haut

HORNBACH utilise des cookies. En continuant de naviguer sur le site, vous déclarez accepter leur utilisation. Obtenir plus d'informations

x