Nous rénovons notre boutique en ligne! Actuellement, il se peut donc que certains services soient interrompus. Merci pour ta compréhension.

0 Liste de favoris 0 Panier
HORNBACH Biel/Bienne Horaires d'ouverture
Längfeldweg 140
2504 Biel/Bienne

bestellservice-biel@hornbach.com
+41 32 476 10 00
lun. - jeu.: 07:00 - 19:00 h
ven.: 07:00 - 20:00 h
sam.: 07:00 - 17:00 h
Vous avez imprimé cette information en date du 06.02.23 à 00:16 heures. Veuillez noter quen raison des prix sur le marché mondial et des réactions à court terme, les prix peuvent changer à tout moment et peuvent donc être différents de ceux figurant sur votre impression. Nous vous remercions pour votre compréhension.
Guide

Cultiver et entretenir les bonsaïs

Temps de lecture 25 min.
Cultiver et entretenir les bonsaïs

Le bonsaï, l‘arbre en coupelle. Avec le bon entretien, ton bonsaï peut vivre très longtemps. Pour y parvenir, nous avons rassemblé pour toi les conseils les plus importants concernant le rempotage, la taille et la fertilisation des bonsaïs.

Types de bonsaï

En principe, il n'y a pas d'arbres spéciaux pour le bonsaï. Presque tous les arbres peuvent devenir des bonsaïs en les cultivant de manière spécifique. Les arbres à feuilles caduques et les conifères à petites feuilles sont particulièrement adaptés. L'arbre doit également bien supporter la taille.

Certains bonsaïs ont besoin d'une baisse de température pour entrer en phase de repos et se régénérer. D'autres meurent de froid en cas de gel. Avant d'opter pour une espèce ou une autre, tu dois vérifier que l'espèce choisie se plaira dans ton climat. Il est également important de savoir si tu veux le garder dans le jardin ou en intérieur.

Parmi les bonsaïs d'intérieur, on trouve par ex. le ficus, le carmona et l'orme de Chine. Les bonsaïs qui peuvent rester dehors toute l'année avec une protection adéquate sont entre autres le genévrier, le pin et l'érable palmé. Le figuier chinois est idéal pour les débutants. Il pardonne les erreurs d'arrosage et est facile à tailler et à ligaturer.

Nous t'avons préparé un aperçu sur les bonsaïs les plus populaires:

  • 
			Ficus retusa

    Ficus retusa

    • Emplacement: il s‘agit d‘un bonsaï d‘intérieur, mais en été, il peut être placé à l‘extérieur si la température ne descend pas en dessous de 15 °C. Quel que soit l‘endroit où il se trouve, il a besoin de beaucoup de lumière.
    • Entretien: ce bonsaï est très facile à entretenir. Il peut être arrosé normalement, mais tolère également trop ou trop peu d‘eau. Il faut asperger les feuilles quotidiennement et rempoter la plante tous les deux printemps. Le ficus retusa supporte très bien la taille et peut être facilement ligaturé car les branches sont très élastiques.
    • Particularité: deux parties de la plante qui se touchent par pression fusionnent. Cela peut donner des formes intéressantes.

  • 
			Genévrier

    Genévrier

    • Emplacement: le genévrier ne pousse à l‘extérieur que jusqu‘à -10 °C. S‘il fait plus froid, tu dois l‘envelopper. Afin de se protéger du gel, les feuilles de certaines espèces deviennent brun-pourpre, mais redeviennent vertes au printemps.
    • Entretien: mieux vaut arroser trop peu que trop. Asperge régulièrement avec de l‘eau, surtout après le rempotage (tous les deux ans). Enlève avec les doigts les pousses qui dépassent et amincis la touffe de feuilles pour qu‘elle ne devienne pas trop dense. Sinon, tu peux couper le genévrier normalement lorsqu‘il est en phase de repos.
    • Particularité: il existe des espèces de genévrier aux feuilles écailleuses ou en forme d‘aiguilles. Le feuillage écailleux prend une forme d‘aiguille lorsque la plante est soumise à un stress. Il reprend néanmoins son aspect normal lorsque la plante récupère de ce stress. Le genévrier est d‘ailleurs excellent pour réaliser des créations en bois mort.

  • 
			Pin (Pinus)

    Pin (Pinus)

    • Emplacement: les pins préfèrent les emplacements bien ensoleillés. Dans des conditions ensoleillées, leurs aiguilles restent courtes. En cas de faible luminosité, les aiguilles deviennent très longues. Planté dans la nature, le pin est rustique, mais dans un pot il a besoin d‘être protégé pour l‘hiver.
    • Entretien: ne pas trop arroser, mais le faire régulièrement. Éviter impérativement l‘eau stagnante. Protéger le pin d‘une pluie excessive, surtout pendant la deuxième pousse. Sinon, les aiguilles deviennent trop longues.
    • Particularité: il existe des espèces de pins qui ont une ou deux pousses par an. Sous l‘effet du vent, les branches se brisent et on observe une deuxième pousse.

  • 
			Épicéa

    Épicéa

    • Emplacement: l‘épicéa est typique des régions climatiques froides et préfère un sol frais, mais il supporte mal le froid et la chaleur extrêmes. Par conséquent, ne le place pas directement au soleil et protège-le du gel en hiver.
    • Entretien: en été, tu peux tremper l‘épicéa et le laisser sécher un peu, mais pas trop longtemps. Cela favorise aussi une bonne aération de la terre. Par ailleurs, pense à pulvériser les feuilles fréquemment, surtout pendant les périodes de chaleur.
    • Particularités: l‘épicéa est un arbre à feuilles persistantes et présente une couronne forme pyramidale typique. Il est constitué de nombreuses branches épaisses, assez denses.

  • 
			Orme de Chine (Ulmus parvifolia)

    Orme de Chine (Ulmus parvifolia)

    • Emplacement: l‘emplacement idéal pour l‘orme de Chine est un emplacement au soleil ou mi-ombragé. Si le climat est doux, il peut rester dehors en hiver, mais doit être enveloppé. Un hivernage entre 0 et 10 °C est idéal, que ce soit à l‘intérieur ou à l‘extérieur.
    • Entretien: un arrosage abondant est important pour l‘orme. Dès que la terre est sèche, tu peux l‘arroser à nouveau abondamment. Il faut toutefois éviter l‘eau stagnante et la terre ne doit pas rester sèche trop longtemps. L‘ajout d‘engrais en quantité suffisante est également important, surtout pendant la phase de croissance.
    • Particularité: veille à ce que l‘humidité de l‘air ne soit pas trop faible, car les tétranyques et les cochenilles infestent alors souvent la terre.

  • 
			Arbre de Jade (Crassula ovata)

    Arbre de Jade (Crassula ovata)

    • Emplacement: convient pour l‘intérieur. Il suffit de trouver un endroit lumineux sur le rebord d‘une fenêtre. Veille néanmoins à tourner la plante régulièrement car elle se tourne rapidement vers le soleil. L‘été, tu peux également placer la plante à l‘extérieur. Il faut cependant la rentrer avant les premières gelées.
    • Entretien: l‘arbre de Jade doit être arrosé à intervalles espacés, mais abondamment. Il est habitué à vivre dans des zones arides. Avant d‘arroser à nouveau, la terre doit bien sécher. L‘eau stagnante est très néfaste.
    • Particularités: l‘arbre de Jade pousse naturellement de façon très symétrique. Coupe les branches superflues pour obtenir la forme souhaitée. Mais attention: elles ne repousseront pas.

  • 
			Érable palmé japonais (Acer palmatum)

    Érable palmé japonais (Acer palmatum)

    • Emplacement: l‘érable palmé aime le soleil, mais apprécie un peu d‘ombre dans la chaleur de midi, sinon les feuilles risquent de s‘abîmer. Il peut aussi rester dehors l‘hiver, mais si la température descend en dessous de -10 °C, tu dois le protéger.
    • Entretien: pendant la saison de croissance, le bonsaï a besoin de beaucoup d‘eau. Il est impératif de l‘arroser quotidiennement. S‘il fait très chaud, ce sera même deux fois par jour. L‘eau d‘arrosage ne doit pas être trop calcaire, car l‘érable préfère un sol neutre à légèrement acide.
    • Particularité: chez les jeunes arbres, l‘écorce est d‘abord verte ou légèrement rougeâtre. Avec l‘âge, elle devient gris clair ou gris-marron.

  • 
			Chêne (Quercus)

    Chêne (Quercus)

    • Emplacement: un emplacement en plein soleil est idéal pour le chêne pendant la phase de croissance. L‘emplacement doit également être aéré. Une pièce à l‘abri du gel est importante pour l‘hiver, car le chêne ne peut pas passer l‘hiver dehors dans le pot.
    • Entretien: un sol sec est tout aussi mauvais qu‘une humidité constante; un petit exercice d‘équilibre est donc nécessaire pour trouver le bon arrosage. Pendant la croissance, il faut fertiliser une fois par semaine, mais avec peu d‘azote, car celui-ci est plus sensible aux parasites.
    • Particularités: les chênes sont souvent attaqués par le mildiou. Tu peux lutter contre le mildiou avec un mélange de levure chimique, d‘huile de colza, de produit vaisselle et d‘eau.

Important

Les bonsaïs se comportent comme leurs grands congénères. Par conséquent, il existe également des spécimens à feuilles caduques et à feuilles persistantes.

Entretenir un bonsaï

L'entretien de ton bonsaï commence par un bon emplacement. Mais il n'y a pas qu'un emplacement idéal. Cela dépend de la variété d'arbre que tu as choisie – et pour les bonsaïs qui peuvent passer l'hiver à l'extérieur, aussi du climat local.

En principe, les arbres en coupelle présentent les mêmes caractéristiques que leurs congénères plus grands.

L'été, tu peux également placer les bonsaïs subtropicaux et tropicaux à l'extérieur.

Dès que les températures commencent à baisser en automne, les bonsaïs subtropicaux et tropicaux doivent être rentrés à l'intérieur. Tu peux faire hiverner les bonsaïs subtropicaux comme le bougainvillier dans une pièce claire et non chauffée, à une température de 5 à 10 °C. Les bonsaïs tropicaux passent l'hiver dans ton appartement.

Les espèces indigènes peuvent aussi être placées à l'extérieur en hiver. Protège ton bonsaï du gel du sol par une plaque de polystyrène.

Arroser un bonsaï

Les besoins en eau du bonsaï varient en fonction de l'emplacement, de la variété et du substrat. Un arrosage optimal implique de vérifier quotidiennement si l'humidité de la terre dans la coupelle du bonsaï est toujours optimale. L'eau stagnante et le dessèchement sont les causes les plus fréquentes de la mort des bonsaïs.

  • Tu ne dois arroser un bonsaï que lorsque la terre est sèche.
  • Lorsque la surface de la terre du bonsaï est sèche, tu peux l'arroser abondamment, de préférence avec de l'eau de pluie ou de l'eau du robinet décalcifiée. Utilise un arrosoir avec un pommeau fin et veille à ce que l'excédent d'eau puisse bien s'écouler.
  • Tu peux également tremper la coupelle de ton bonsaï dans l'eau pour l'arroser. Laisse la coupelle dans l'eau jusqu'à ce qu'il n'y ait plus de bulles. Crucial après le trempage: laisse l'excédent d'eau s'écouler complètement.
  • L'été, asperge-le soigneusement le matin de manière à ce que l'eau s'évacue par les trous d'évacuation du pot. S'il s'assèche pendant la journée, arrose-le à nouveau.

Gérer la croissance avec l'eau

À propos: l'arrosage des bonsaïs est presque une science. On dit que lors de leur première année d'apprentissage, les apprentis des grands maîtres du bonsaï se contentent d'apprendre à bien arroser les bonsaïs. Les maîtres japonais du bonsaï peuvent influencer la taille des feuilles et la longueur des aiguilles grâce à l'approvisionnement en eau.

Fertiliser un bonsaï

Un bonsaï a besoin d'engrais. Cela s'explique tout simplement par le fait qu'un bonsaï ne peut absorber qu'une quantité limitée de nutriments par les racines en raison de la petite taille de sa coupelle.

L'idéal est un engrais spécial pour bonsaï: il est pauvre en azote et présente une composition nutritionnelle parfaite.

Fertiliser un bonsaï est relativement simple: commence à fertiliser au printemps, lorsque les premiers bourgeons apparaissent. Concernant le dosage et les délais entre les fertilisations, suis simplement les recommandations qui figurent sur ton engrais pour bonsaï. Dans l'idéal, tu dois fertiliser le bonsaï une heure après l'avoir arrosé. Cela minimise le risque de brûler les fines racines.

Important: il ne faut pas fertiliser pendant les quatre premières semaines suivant le rempotage et lorsque les racines sont abîmées.

Si ton bonsaï reste à l'extérieur toute l'année, laisse-le se reposer en hiver sans le fertiliser, afin qu'il puisse commencer sa phase de croissance au printemps dans les meilleures conditions. Tu peux fertiliser ton bonsaï d'intérieur toute l'année, mais il faut alors réduire la quantité d'engrais.

Rempoter un bonsaï

Ton bonsaï ne peut pousser dans de bonnes conditions que si tu le rempotes régulièrement. Règle générale:

Tu dois rempoter un jeune bonsaï tous les deux ans, les spécimens plus âgés dans de grandes coupelles tous les 3-4 ans.

Lorsque la terre n'absorbe plus correctement l'eau d'arrosage, il est temps de rempoter. Il faut alors impérativement remplacer l'ancienne terre.

Deux facteurs sont décisifs lors du rempotage des bonsaïs:

  • un terreau adapté
  • la coupelle à plantes adéquate

La bonne coupelle pour ton bonsaï

Un terreau adapté aux bonsaïs

Un terreau normal pour fleurs ne convient pas aux bonsaïs. Il n'est pas assez perméable à l'eau, trop dense et trop fortement fertilisé. Le terreau pour bonsaï, en revanche, est perméable à l'eau et à l'air. Il ne s'agglutine pas et reste granuleux, de manière à emmagasiner l'eau sans empêcher le drainage. Cela évite que les racines pourrissent.

Dans l'art japonais traditionnel du bonsaï, on utilise le plus souvent de l'akadama. Ce substrat est constitué de granulés d'argile japonais à base de cendres volcaniques. Du fait de sa porosité et de son gros grain, il possède des propriétés optimales pour le stockage et le drainage de l'eau.

Le terreau akadama est disponible en deux qualités: l'akadama pour les bonsaïs a été brûlé à 600-900 °C, afin de ne pas se désintégrer en argile imperméable à l'eau en cas de gel. Le terreau non brûlé est souvent utilisé pour produire du terreau pour fleurs «normal».

Si le bonsaï est un rhododendron ou un acacia, il convient d'ajouter également de la terre de bruyère.

La bonne coupelle pour ton bonsaï

Pour la taille et la profondeur de la coupelle, on applique la règle suivante:

  • Taille = 2/3 x hauteur de l'arbre
  • Profondeur épaisseur du tronc à sa base

Si la couronne de l'arbre est très étendue, on peut choisir une coupelle plus grande pour une question d'esthétique.

Les arbres jeunes et peu épais doivent toujours être plantés dans de grandes coupelles pour permettre au système racinaire de bien se développer.

Les arbres plus anciens peuvent être placés dans des coupelles de plus en plus petites, car les racines sont taillées toujours un peu plus lors du rempotage.

Rempoter un bonsaï: étape par étape

L'idéal est de rempoter ton bonsaï au début du printemps. Le rempotage est alors moins éprouvant pour le bonsaï et l'arbre recommence à pousser peu de temps après.

Utilise du terreau pour bonsaï pour le rempotage et arrête de fertiliser pendant 4 à 6 semaines après le rempotage. Lors du rempotage, veille aussi toujours à procéder directement à une taille des racines.

Prépare tout ce dont tu as besoin pour le rempotage du bonsaï. En plus d'une nouvelle coupelle et du terreau pour bonsaï, il te faut également des ciseaux et, si nécessaire, un coupe-fil. Certains bonsaïs sont en effet fixés dans la coupelle avec du fil de fer.

Voici comment faire:

  • Détache ton bonsaï de la coupelle et retire délicatement l'ancien substrat.
  • Commence par tailler les racines.
  • Tu peux alors préparer la nouvelle coupelle: si ta coupelle a des trous de drainage, bouche-les éventuellement avec des filets pour que la terre ne puisse pas être emportée. Pose ensuite une couche de drainage et mets par-dessus une fine couche de terreau pour bonsaï.
  • Place l'arbre dans la coupelle. Si tu dois le fixer avec du fil de fer, c'est le moment.
  • Tu peux maintenant incorporer le terreau pour bonsaï dans les espaces des racines (par ex. avec un bâton en bois). Veille à éviter la formation de cavités.

Rempoter un bonsaï: étape par étape

Tailler un bonsaï

Une chose est claire: si tu te procures un bonsaï, tu dois alors le tailler régulièrement. Lors de la taille du bonsaï, tu retires les pousses débordant de la forme voulue et tu coupes les pointes. La ligature te permet en plus de déterminer avec précision la forme et le sens de la croissance de ton bonsaï – nous y reviendrons plus tard.

Conseils importants avant toute chose:

  • N'utilise que des ciseaux ou des outils de coupe particulièrement propres et aiguisés pour tes bonsaïs. Des ciseaux spéciaux existent également pour la taille de ton bonsaï.
  • Tu ne dois pas tailler et ligaturer ton bonsaï en même temps. C'est trop stressant pour lui.
  • Si tu coupes beaucoup la couronne, coupe les racines en conséquence. Mais attends que l'arbre se soit remis avant de ressortir les ciseaux. Ne lui en demande pas trop d'un seul coup.

Formes de taille des bonsaïs

C'est à toi qu'il revient de choisir la forme que tu veux donner à ton bonsaï. Il existe néanmoins quelques classiques dans l'art du bonsaï:

  • 
			Forme en balai (Hokidachi)

    Forme en balai (Hokidachi)
    Ce style se caractérise par un tronc court et droit, qui se ramifie régulièrement vers le haut en une forme sphérique ou conique. Les arbres à feuilles caduques finement ramifiés sont par nature parfaitement adaptés à cette forme. Pour maintenir la forme en balai, il te faut attacher la couronne avec un ruban pendant l‘hiver, lorsque les feuilles sont tombées. Mais attention! Procède soigneusement pour ne pas abîmer les branches.

  • 
			Forme battue par les vents (Funkinagashi)

    Forme battue par les vents (Funkinagashi)
    Quand on observe le style funkinagashi, on a l‘impression d‘un vent soufflant toujours dans la même direction au point de plier toutes les branches d‘un côté. Oriente les branches dans la direction où elles se plient au niveau du tronc. C‘est un style impressionnant, presque tragique qui donne au bonsaï une apparence très vivante. Il ressemble ainsi aux arbres des côtes ou de la steppe, qui sont exposés au vent sans protection.

  • 
			Forme en cascade (Kengai) et forme en semi cascade (Han Kengai)

    Forme en cascade (Kengai) et forme en semi-cascade (Han-Kengai)
    L‘arbre se courbe sur le bord de la coupelle, comme sur une falaise. Dans la forme en semi-cascade, il ne descend pas au-delà de la base de la coupelle, contrairement à la forme en cascade. Par conséquent, place le bonsaï dans une coupelle plus haute ou mets-le sur une plateforme et ligature les branches vers le bas. Les racines doivent être bien développées, afin que l‘arbre ne bascule pas par-dessus la coupelle. Ces formes produisent des coussins de branches horizontales particulièrement impressionnants. La couronne peut tout à fait être irrégulière.

  • 
			Forme droite informelle (Moyogi)

    Forme droite informelle (Moyogi)
    Le tronc s‘amincit régulièrement vers le haut en forme de S et les branches émergent sur les côtés extérieurs des courbes. Idéalement, la cime de l‘arbre se trouve à la verticale au-dessus de la base du tronc. La couronne prend une forme triangulaire irrégulière.

  • 
			Forme strictement verticale (Chokkan)

    Forme strictement verticale (Chokkan)
    Le tronc est parfaitement droit et se rétrécit vers le haut, de sorte que la pointe se trouve juste au-dessus de la base des racines. Les premières branches poussent dans le tiers inférieur, puis germent en étages jusqu‘en dessous de la pointe. Les différents niveaux ne doivent pas être trop proches les uns des autres.

  • 
			Forme penchée (Shakkan)

    Forme penchée (Shakkan)
    Cette forme donne également l‘impression d‘avoir été inclinée sur le côté par le vent, mais moins fortement que la forme battue par les vents. L‘inclinaison est d‘environ 60-80°. Les racines du côté où le tronc est incliné sont plus faibles. La première branche doit pousser du côté opposé afin de créer un équilibre.

  • 
			Forme du lettré (Bunjingi)

    Forme du lettré (Bunjingi)
    Le bonsaï a un tronc haut, fin et légèrement incurvé. Les quelques branches à faible feuillage poussent sur la partie supérieure du tronc. Cette forme doit son nom au fait qu‘elle rappelle un vieil érudit courbé.

  • 
			Forme sur roche (Seki joju)

    Forme sur roche (Seki-joju)
    Le bonsaï pousse sur ou au-dessus d‘une roche, de sorte que les racines s‘enroulent de manière impressionnante autour de la pierre. Comme les racines sont exposées, elles forment une écorce particulière protégeant le bonsaï du soleil. L‘érable, le charme et l‘aubépine sont très robustes et conviennent donc bien à cette forme.

  • 
			Forme à double tronc (Sokan)

    Forme à double tronc (Sokan)
    Soit deux troncs poussent à partir d‘une racine, soit une branche germe très profondément, de sorte qu‘elle ressemble à un deuxième tronc. Le tronc le plus vigoureux pousse relativement droit, tandis que l‘autre est légèrement incliné. Ensemble, ils forment une couronne et donc une unité optique.

  • 
			Forme à troncs multiples (Kabudachi)

    Forme à troncs multiples (Kabudachi)
    Plusieurs troncs proviennent d‘une même racine, tous de hauteur et d‘épaisseur différentes, mais formant malgré tout une unité optique. Le tronc le plus épais doit aussi être le plus haut.

  • 
			Forme forêt (Yose ue)

    Forme forêt (Yose-ue)
    Plusieurs bonsaïs se tiennent dans une coupelle et donnent l‘impression d‘une vieille forêt. Le spécimen le plus grand et le mieux développé se trouve au milieu du tiers avant de la coupelle, les plus petits bonsaïs sont quant à eux sur les côtés ou à l‘arrière-plan. Les couronnes forment ensemble une unité triangulaire.

Types de taille des bonsaïs

L'art de la mise en forme des bonsaïs consiste à créer une représentation idéalisée de la nature. Un bonsaï doit donc être une miniature parfaite de son espèce d'arbre.

Aperçu des types de taille des bonsaïs:

Coupe de mise en forme

Il est préférable d'effectuer la coupe de mise en forme au début ou à la fin de l'année, avant ou après la phase de croissance.

Dans le cas des arbres à feuilles caduques, raccourcis les pousses devenues trop longues d'environ 3 yeux et enlève les branches sèches ou gênantes. Donne à ton bonsaï la forme souhaitée. L'été, procède à des tailles toujours plus petites, c'est ce que l'on appelle la coupe d'entretien.

Dans le cas de conifères, enlève les pousses latérales qui dépassent et raccourcis les branches les plus longues. Il est préférable de les effeuiller à l'aide du pouce et de l'index plutôt que de le couper. Tu peux laisser les touffes d'aiguilles extérieures de certaines pousses latérales pour former des coussins d'aiguilles denses, semblables à des nuages. Si ces amas deviennent trop denses, éclaircis-les. Enlève également toutes les pousses de la face inférieure des branches pour créer une silhouette semi-circulaire.

Si tu veux obtenir un aspect harmonieux, suis ces règles de base:

  • Les branches de la partie inférieure du bonsaï doivent être plus épaisses que les branches de la partie supérieure. En général, les branches se rétrécissent vers les extrémités.
  • Les branches droites ou légèrement courbées sont plus jolies. Coupe les branches tordues ou très courbées.
  • Retire une branche lorsque deux poussent à la même hauteur.

Taille d'entretien

La taille d'entretien te permet de toujours conserver la forme de ton bonsaï. Bien sûr, les arbres ne poussent pas de manière uniforme. Ils développent des pointes et de nouvelles pousses qui ne respectent pas la forme voulue. Tu peux parfaitement les couper et créer un peu d'air à l'intérieur de la couronne.

En général, la règle suivante s'applique toujours: freiner les parties plus robustes et favoriser les parties plus fragiles. La coupe encourage la croissance de ton arbre miniature et fait en sorte que les branches deviennent de plus en plus fines et le tronc plus épais. Les branches ne doivent pas pousser au-delà de la coupelle.

Taille des racines

Le bonsaï a certes régulièrement besoin d'une coupe fraîche, mais il faut aussi s'occuper de ses racines. Pour diverses raisons, la taille des racines fait tout autant partie du rituel d'entretien que la taille de mise en forme.

  • En effet, les coupelles des bonsaïs sont très petites, ce qui exige de raccourcir régulièrement les racines.
  • Plus la motte de racines est grosse, plus les pousses de la couronne seront épaisses. Pour que l'arbre reste petit, son système racinaire doit lui aussi rester petit.
  • La taille des racines stimule la ramification et l'affinement des racines, ce qui permet l'absorption des nutriments en quantité suffisante malgré la petite taille de la coupelle et le peu de substrat.

Lorsque tu rempotes ton bonsaï, tu peux aussi travailler sur le système racinaire et enlever les racines trop imposantes et malades.

  • Pour ce faire, retire délicatement le bonsaï de la terre et enlève la vieille terre avec une griffe.
  • Assouplis la motte de racines avec un bâton en bois et peigne soigneusement les racines vers l'extérieur. Si la terre est très compacte, rince les racines avec de l'eau.
  • À présent, coupe les racines: davantage les racines épaisses que les fines. Les bonsaïs en bonne santé se caractérisent par des racines fines et régulières. Raccourcis les racines d'environ un tiers.
  • Veille à ce que les parties coupées soient orientées vers le bas et fais en sorte d'atteindre un équilibre entre la racine et le reste de la plante. Après un certain temps, coupe aussi un peu la couronne de l'arbre.

Coupe des feuilles

Veille à couper les pointes! Tu peux réduire la taille des feuilles des bonsaïs à grandes feuilles lorsque tu coupes les grandes feuilles de moitié ou complètement (défoliation) au début de l'été. Cela encouragera l'arbre à former de nouvelles feuilles plus petites. Cependant, veille à ne défolier l'arbre qu'à plusieurs années d'intervalles et seulement s'il est sain. Ensuite, fertilise-le à nouveau seulement lorsque de nouvelles feuilles ont poussé.

Créer un bois mort sur un bonsaï «Jin» et «Shari»

C'est le «programme libre» dans l'art de la mise en forme des bonsaïs! Ce style confère à ton bonsaï beaucoup de caractère. Dans la nature, le bois mort apparaît lorsque le bois meurt après un impact de foudre, une sécheresse ou un bris de branche. Dans l'art du bonsaï, on utilise un couteau et une pince. On distingue deux formes:

Jin = branche écorcée

Style jin:

  • Retire l'écorce de la branche avec une pince à jin et coupe-la à la base de la branche avec un couteau tranchant.
  • Lisse les irrégularités et les bords avec la pince concave ou du papier de verre.
  • Applique du liquide à jin sur la branche écorcée afin de la décolorer et de la protéger contre les infections.

Shari = bois à nu dans la région du tronc

Style shari:

  • Trace à la craie la partie de ton choix.
  • Retire d'abord une petite bande d'écorce et agrandis la surface au fil du temps. Il te faudra un peu de patience. Pour réaliser un shari, tu dois laisser du temps à ton bonsaï et prévoir plusieurs mois ou années pour finaliser ce style.
  • Coupe l'écorce avec un couteau bien aiguisé et enlève-la avec une pince à jin.
  • Si tu le souhaites, tu peux creuser un peu le tronc avec une pince concave avant d'appliquer le liquide à jin sur le shari.

Il ne faut pas sous-estimer la réalisation d'un bois mort. Une mauvaise coupe et tout ton bonsaï sera gâché.

Dans la zone du tronc, tu tombes rapidement sur un réseau de sève, coupant ainsi l'apport en nutriments des branches supérieures. Or, il n'est pas facile de savoir où ce réseau de sève chemine.

Il est donc préférable pour la première fois de pratiquer sur un bonsaï peu cher ou avec des branches coupées.

Au printemps ou à la fin de l'été, avant ou après la période de croissance, tu pourras travailler sur le spécimen souhaité. Note que seules les espèces à feuilles persistantes conviennent à la réalisation de bois mort. Sur les arbres à feuilles caduques, le bois écorcé pourrit.

Ligaturer un bonsaï

Tu peux donner à ton bonsaï (presque) toutes les formes imaginables en utilisant du fil. Pour cela, tu n'as besoin que de patience – et de fil de ligature pour bonsaï adéquat.

Veille à utiliser du fil en aluminium pourvu d'un revêtement protecteur. L'épaisseur du fil doit être d'environ un tiers du diamètre de la branche.

Prends un morceau de fil de ligature pour bonsaï et fixe une extrémité soit dans le sol, soit à une branche. En règle générale, tu dois toujours ligaturer de bas en haut et de l'intérieur vers l'extérieur – normalement, tu ligatures les branches à un angle de 45°. L'important est de placer le fil de ligature près du bonsaï sans qu'il ne le coupe. Si tu maintiens le fil avec les doigts pendant que tu l'enroules, cela te facilitera la ligature.

Commence par ligaturer toutes les branches que tu veux mettre en forme avant de les courber.

Pour réduire le risque de rupture, place ton pouce sur l'intérieur de la courbure lorsque tu plies, puis applique délicatement une pression depuis l'extérieur. Essaie de plier la branche en une seule fois, car plus tu essaies, plus le risque de casser la branche est élevé. Selon l'épaisseur de la branche, il faut environ 3 à 6 mois pour que la forme se consolide. Tu le remarqueras au fait que la branche ne part plus dans l'ancienne direction. Ne laisse jamais le fil sur l'arbre plus longtemps que nécessaire.

Retire le fil à temps en le coupant avec une pince à chaque enroulement. Il est possible que tu abîmes les branches en essayant de dérouler le fil.

Ligaturer un bonsaï

Cultiver un bonsaï

Cultiver un bonsaï s'adresse à de vrais professionnels. Choisis une espèce d'arbre ayant une bonne tolérance à la taille, car le bonsaï doit être taillé régulièrement pour conserver sa forme. Les espèces de ficus comme l'arbre de Jade et les plantes succulentes conviennent bien pour commencer car elles sont faciles à entretenir.

Comment cultiver un bonsaï?

  • Tu veux être là dès le début? Dans ce cas, il faut récupérer ou acheter des graines et les faire germer.
  • Tu peux aussi te procurer un petit arbre à la jardinerie.
  • Si tu décides de suivre de très près le développement de ton bonsaï, laisse-le pousser pendant quelques années jusqu'à ce qu'il ait développé un bon système racinaire et un tronc épais.
  • Pour la première coupe, laisse en place les branches qui formeront plus tard la couronne. Enlève les autres avec un outil tranchant.
  • Ensuite, place l'arbre dans une coupelle peu profonde: éclaircis les racines et garde les plus fines horizontalement. L'arbre ne peut désormais plus absorber suffisamment de nutriments, ce qui va freiner sa croissance.
  • Avec le temps, les dimensions des feuilles et des arbres s'adaptent aux conditions: ton arbre devient un bonsaï.

Conseil

Tu peux fixer l'arbre avec du fil dans la coupelle s'il ne se tient pas aussitôt fermement.

Les sujets qui peuvent également t'intéresser

Vers le haut

HORNBACH utilise des cookies. En continuant de naviguer sur le site, vous déclarez accepter leur utilisation. Obtenir plus d'informations

x