Quels types de mur et de pierres existent-ils pour les murs de jardin?

De nombreux critères rentrent en compte dans le choix du type de mur ou de son matériau:

  • Où le mur doit-il être placé?
  • Qu'y aura-t-il autour du mur?
  • Quelle expérience as-tu dans la construction de murs?
  • Quelle qualité doit avoir ton mur?
  • Combien doit coûter ton mur?
  • À quoi le mur doit-il ressembler?

Laisse-toi inspirer par différents types de mur, de matériaux et de fonctions!

  • Inspiration mur de jardin 01
  • Inspiration mur de jardin 02
  • Inspiration mur de jardin 03
  • Inspiration mur de jardin 04
  • Inspiration mur de jardin 05
  • inspiration mur de jardin 06
  • Inspiration mur de jardin 07
  • inspiration mur de jardin 08
  • Inspiration mur de jardin 09
  • Inspiration mur de jardin 10
de

Attention!

Avant de commencer et commander des pierres de construction, vérifie auprès des autorités locales si ton projet de mur de jardin requiert une autorisation. Tu risques sinon de devoir démolir un mur non autorisé.

Avantages et inconvénients des différents types de mur et matériaux

Type de mur/matériaux pour mur de jardin Avantages Inconvénients
Mur en pierres naturelles sèches
  • aspect naturel
  • pas de mortier nécessaire
  • beau visuel grâce à sa structure faussement chaotique
  • le mur de jardin réellement unique
  • placer les pierres afin qu'elles paraissent régulières tout en restant inclinées demande une certaine pratique
  • sensible à la saleté
  • nécessite un entretien doux
Systèmes complets
  • les éléments coordonnés garantissent un ensemble harmonieux
  • construction simple et rapide
  • attrayant en tant que bordure de propriété, muret d'ornementation, pare-vue, bordure pour plate-bandes, jardinière surélevée et autres murs de jardin
  • peu de flexibilité lors de l'installation
Systèmes de murets avec piliers
  • rappelle les maisons de campagne
  • les systèmes de murs avec clôtures combinées sont intemporels et généralement de bonne qualité
  • nombreuses combinaisons possibles
  • demande des compétences en construction
Systèmes de murs de soutènement
  • très facile à installer
  • adaptés aux débutants
  • le durcissement prend du temps
Murs en parpaings
  • très solide
  • nombreuses possibilités d'utilisation, par exemple pour les fondations, les murs, les murs de soutènement, les terrasses et les talus floraux
  • très stable grâce au béton
  • aspect simple
  • le durcissement du béton prend du temps
Murs en béton
  • design moderne
  • très longue durée de vie et stabilité
  • peu sensible aux intempéries
  • multiples possibilités d'agencement
  • les taches sur les surfaces en béton poli ou poncé doivent être traitées avec précaution.
Gabions
  • charme du style industriel
  • facile à construire
  • idéal pour la végétalisation
  • fournissent un habitat attrayant pour les petits animaux
  • plus encombrant
  • plus lourd
  • durée de vie plus courte

Conseil

Le mieux est de choisir des pierres que l'on trouve à proximité, le mur en pierres naturelles conviendra alors également à la configuration globale du jardin. Si tu veux mettre la main à la pâte et tailler toi-même les pierres, opte alors pour une roche tendre telle que le grès ou le tuffeau. Cela te facilitera le travail!

Instructions pour la construction d'un mur

Construire un mur en pierres sèches

Tu veux un mur de jardin qui ait l'air totalement naturel? Pour toi, la solution peut être un mur en pierres sèches avec une structure variée du fait de l'utilisation de pierres naturelles empilées les unes sur les autre ...plus

Enficher plutôt que maçonner

Enficher plutôt que maçonner

Tu économises du temps, des matériaux, de l'argent et de la patience! Avec les systèmes d'enfichage pour mur, comme iBrixx Block, tu peux facilement construire des murets de soutènement stables et de haute qualité, des murets indépendants et des systèmes de murs avec clôtures combinées – en enfichant plutôt qu'en maçonnant.

Selon les besoins statiques, il faudra ajouter des blocs d'ancrage et une armature. Et si tu souhaites démolir le mur enfiché, tu pourras facilement le déconstruire et l'ériger ailleurs.

Avantages des systèmes de murs à enficher

  • système rapide d'enfichage pour mur
  • facile et rapide à construire et à déconstruire
  • de qualité supérieure et stable
  • longue durée de vie sans entretien
  • économique
  • utilisation polyvalente, par ex. comme mur de soutènement, mur indépendant et pour les systèmes de murs avec clôtures combinées
  • chaperon avec inclinaison intégrée de 2 % pour le drainage de l'eau
  • hauteur jusqu'à 260 cm possible sans fondation en béton
  • plus léger et maniable que les supports d'équerre conventionnels pour la construction

Conseil

Pour les murets de soutènement de talus et de pentes, tu auras besoin de blocs d'ancrage supplémentaires. Le nombre dépend de la hauteur du mur, de la charge du remblai et de la nature du sol.

Muret de soutènement avec blocs d'ancrage

Sans fondation en béton, tu peux utiliser le système de murs pour construire un mur de soutènement avec blocs d'ancrage jusqu'à 260 cm de haut. Les briques de muret de soutènement peuvent être facilement et rapidement jointes aux blocs d'ancrage. Le nombre dépend de la hauteur du mur, de la charge du remblai et de la nature du sol.

Un tuyau de drainage est placé sous les blocs d'ancrage, qui sont remplis de gravier, de débris de béton ou de gravier (sans fines particules dans tous les cas). Une granulométrie adaptée assure un drainage optimal. La rangée supérieure des blocs d'ancrage est recouverte d'un feutre non-tissé rabattu de haut en bas. Ainsi, la terre ne pénètre pas dans le mur.

Muret de soutènement avec blocs d'ancrage

Enficher plutôt que maçonner – marche à suivre

  • Enficher plutôt que maçonner 01

    1. Creuser le terrain: Creuse le sol pour la fondation sur une largeur de 5 à 15 cm de plus que le muret de soutènement et l'épaisseur de la rangée de blocs d'ancrage. Respecte les conditions locales et pose la fondation à une profondeur protégée du gel (au moins 80 cm) et sur un sol stable.

  • Enficher plutôt que maçonner 02

    2. Remblayer avec un matériau anti-gel: Dispose le matériau de protection contre le gel et compacte la surface uniformément et correctement avec une plaque vibrante.

  • Enficher plutôt que maçonner 03

    3. Remblayer avec des gravillons: Remplis la zone avec des gravillons de 2/4 à 4/8 et aplanis les irrégularités.

  • Enficher plutôt que maçonner 04

    4. Aligner les rangées du mur: Aligne avec précision la première rangée du mur. Place la première brique du muret de soutènement pour qu'elle soit au moins 5 cm en dessous du niveau du sol. Après avoir disposé 5 briques les unes à côté des autres, place la première rangée de blocs d'ancrage avec un décalage de 2 cm en hauteur.

  • Enficher plutôt que maçonner 05

    5. Installer les blocs d'ancrage pour mur de soutènement: Dispose les blocs d'ancrage contre les briques du muret de soutènement. Place le bloc d'ancrage au moins 2 cm plus haut que la brique afin qu'ils restent correctement placés l'un par rapport l'autre.

  • Enficher plutôt que maçonner 06

    6. Remplir les blocs d'ancrage: Remplis les blocs d'ancrage avec du matériau drainant. Ne pas utiliser de fines particules inférieures à 8 mm.

  • Enficher plutôt que maçonner 07

    7. Poser le feutre non-tissé: Il doit y avoir une rangée de blocs d'ancrage de moins que celles en briques du mur de soutènement. Pose le feutre, également sur la première rangée de blocs d'ancrage, puis remblaie le muret de soutènement.

  • Enficher plutôt que maçonner 08

    8. Coller les chaperons: Colle les chaperons avec du mortier adhésif et applique une colle étanchéifiante. Remplis d'humus ou d'autres matériaux de fixation jusqu'à 5 cm maximum sous le bord inférieur du rebord du chaperon.

de

Remplir les blocs de coffrage avec du béton – marche à suivre

  • Remplir les blocs de coffrage avec du béton 01

    1. Placer les blocs de coffrage: Commence à placer de manière compacte et rangée après rangée les blocs de coffrage sur une surface (fondation) portante. Il ne doit y avoir aucun espace vide entre les blocs. Veille à ce que les pierres de chaque rangée soient posées décalées les unes par rapport aux autres.

  • Remplir les blocs de coffrage avec du béton 02

    2. Remplir les blocs de coffrage: Une fois que tu as terminé ton mur, remplis les blocs de coffrage avec du béton en partant du haut. Le béton se répartit uniformément dans les cavités. En fonction de la hauteur du mur et de sa fonction, tu peux avoir besoin d'une armature – l'acier lui confère une plus grande stabilité.

  • Remplir les blocs de coffrage avec du béton 03

    3. Poser les chaperons en béton: Pour finir, recouvre la dernière rangée avec des chaperons de muret – ils permettent de finir proprement le mur en blocs de coffrage en béton. Les chaperons en béton peuvent être fixés avec de la colle de construction. Tu peux crépir ton mur ou l'habiller de pierres naturelles, en fonction de tes goûts!

de

Chaperons de muret

Chaperons de muret

Dur à l'extérieur, tendre à l'intérieur? C'est sûr, les murs sont durs, mais ils restent sensibles à certaines choses. L'humidité permanente, par exemple. Elle peut mettre à rude épreuve les ouvrages de maçonnerie.

Pour protéger la couronne du mur, utilise des chaperons de muret en béton spécial stable et résistant. Ils garantissent une densité élevée et uniforme du matériau. Des rainures d'engrènement sur la face inférieure assurent une pose simple, rapide et bon marché ainsi qu'une adhérence optimale du mortier.

Les sujets qui peuvent également t'intéresser